24/03/2017

« RePairs Aidants » La CNSA soutient l’APF dans son programme de sensibilisation / formation des aidants familiaux

Investie depuis plusieurs années dans l’accompagnement des aidants familiaux, l’APF va encore plus loin. Depuis début 2017, elle développe un programme national de sensibilisation/formation des aidants familiaux de personne ayant un handicap moteur, avec ou sans trouble associé, ou de personnes polyhandicapées. Ces sessions de formation seront gratuites grâce au financement de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), partenaire de l’opération. 

Afin d’améliorer la qualité de vie des aidants familiaux et la relation avec leurs proches, ce programme constitue une réponse aux besoins recensés par différentes enquêtes et témoignages.

aide.jpgConcrètement, les formations seront animées par des binômes composés d’aidants familiaux pairs émulateurs et de formateurs spécialistes des thèmes abordés, croisant ainsi les savoirs d’expériences et professionnels.

Les binômes seront préalablement formés à l’animation de dynamique de groupe afin de savoir faciliter l’expression des aidants, valoriser leurs connaissances et compétences, adapter et ajuster les approches et les outils d’apprentissage et encourager le travail collaboratif et l’émulation des pairs.

10 thèmes de formation proposés: l’annonce du handicap ou de la maladie, les aides et les droits, les répercussions psychologiques et relationnelles du rôle d’aidant, être aidant à différentes étapes de la vie, se maintenir en bonne santé, la complémentarité entre aidants professionnels et aidants familiaux, la manutention du corps humain, l’alimentation, les aides à la communication, l’entretien du matériel.

Les 12 régions de l’APF pourront déployer des actions de formations,  selon les besoins identifiés, dans les délégations et les établissements médico-sociaux.

pairs aidants.png

Contact:

Laetitia CHARVOZ

Assistante Territoriale

 

Source:

Aurélia KAKOU

En direct APF

 

20/03/2017

Actualité du CAPFD de Haute-Savoie

Parmi son actualité, le conseil APF de Haute-Savoie  continue d’aller à la rencontre des adhérents par secteur.

reunion.jpgEn Février, nous sommes allés dans la Vallée de l’Arve. L’objet de cette rencontre est d’échanger autour d’un déjeuner convivial, pour répondre aux questions que peuvent se poser les adhérents de l’APF, imaginer ensemble comment apporter des réponses aux attentes de chacun (transport, accessibilité, revendication, loisir, vie associative de proximité….), ou encore aider à mettre en place des projets locaux sur leur secteur de résidence.

Cette journée, du 7 Février 2017, a été très constructive et très conviviale par les apports de chacun, et des membres du groupe relais de cette vallée !!!

arande.pngLa  prochaine réunion repas de secteur aura lieu : le 30 Mars, dans le Genevois, les animateurs seront : Joëlle Tiburzio et Noel Ponthus.

Contact:

Noël PONTHUS

Pour le CAPFD 74

 

19/03/2017

Présidentielle 2017: L’APF en première ligne

Afin de faire avancer la cause d’une société solidaire, ouverte à tous, l’APF s’implique à plusieurs niveaux, durant la campagne présidentielle: sur le handicap bien sûr mais aussi sur les questions sociales et dans les mouvements citoyens.

La course à la présidentielle est lancée. Et avec elle, la campagne de l’APF pour faire entendre ses propositions et tenter de convaincre les différents candidats d’en reprendre certaines à leur compte. Cela passe par la publication de plaidoyers argumentés, des rencontres avec les équipes des prétendants à l’Elysée , la mise en œuvre d’outils de communication…

La stratégie de l’APF s’articule autour de plusieurs volets. La thématique spécifique du handicap, pour commencer.

Seule ou avec d’autres associations, comme le Comité d’entente ou le Collectif pour une France accessible, l’APF développe ses revendications. L’un de ses principaux chevaux de bataille est la création d’un revenu individuel d’existence,  pour toutes personnes en situation de handicap: au moins égal au seuil de pauvreté, déconnecté du revenu du conjoint et des autres droits (santé, logement, compensation, etc.).

Mais l’APF ne peut se limiter au champ du handicap, proprement dit.

2017.jpg

« Dans notre société, se diffuse l’idée que les droits des uns se gagnent aux dépens de ceux des autres, analyse Alain ROCHON, Président de l’APF. Cette remise en cause de l’idée même de solidarité nous inquiète. Nous refusons ce piège ouvert à nos combats « personnels » ou « associatifs », pris isolément, font le jeu de celles et ceux qui sélectionnent les souffrances, opposent des catégories de populations et détournent l’attention de l’enjeu fondamental: vivre librement et décemment dans une société ouverte à toutes et à tous, où chaque personne a sa place. »

Sur les questions sociales

Le collectif Alerte, dont fait partie l’APF, a lancé début février une « autre campagne » sur les réseaux sociaux. L’objectif est de déconstruire les idées reçues: les pauvres sont des fraudeurs, la protection sociale coûte trop cher et ne sert à rien, etc.

Dans le même esprit, à côté d’autres associations, elle dénonce le chômage et la précarité ou encore co-signe une tribune dans Libération décrétant « l’état d’urgence sociale, écologique, et solidaire ».

APF, association citoyenne

Enfin, l’APF s’engage aux côtés de plusieurs mouvements citoyens qui émergent. Tous ont pour point commun de vouloir replacer les citoyens au cœur du jeu politique pour être forces de propositions et de changements. Cette démarche participative est dans le même esprit que la plateforme #2017Agirensemble, sur laquelle vous pouvez vous exprimer jusqu’au 18 juin 2017.

Source:

Aurélia KAKOU

En direct APF