• Bilan du fonctionnement et du rôle des Maisons départementales des personnes handicapées

    Une étude a été menée dans 5 départements français par l'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) en 2010 : Ille et Vilaine, Val de Marne, Eure, Bas Rhin et Indre. Un rapport, paru en novembre dernier, en présente des préconisations qui s'articulent autour de trois axes :

    sécuriser la gestion,

    rééquilibrer la gouvernance

    améliorer la qualité des services

    faciliter la transparence.

    Les constats ont distingué les conditions de fonctionnement des groupements d'intérêt public (GIP)/MDPH des progrès accomplis ou des difficultés rencontrées par les maisons départementales à l'aune de leurs rapports avec les usagers. A partir de cette étude dans 5 départements de Métropole, des avancées concrètes ont été évaluées : progrès de l'accueil et de l'instruction, meilleure continuité de la prise en charge à tous les âges et atténuation des effets de rupture entre régimes enfants et adultes. Toutefois, certaines difficultés persistent : des orientations qui peuvent s'avérer inadéquates, en particulier pour les enfants ; l'insuffisance de suivi des décisions d'orientation des commissions ; la difficile mesure des capacités d'accès à l'emploi, dont l'évaluation conditionne l'accès à l'AAH pour les personnes ne présentant pas un taux d'incapacité égal ou supérieur à 80%.

    Ce rapport présente le fonctionnement des GIP MDPH caractérisé par « la complexité et une certaine insécurité de gestion ». Il s'attarde sur le concept de maison départementale qui constitue un progrès se traduisant par des avancées concrètes ou de bonnes pratiques locales mais sans régler toutes les difficultés. Enfin, il fait des propositions pour améliorer le fonctionnement des MDPH.


    IGAS, La documentation française, novembre 2010, 57 pages

     

    Contact : Stella BONIN MILLERET

     

  • Soirée TUVIH

     

      Bonjour à Tous, 

    Pour la troisième année consécutive, L'association TUVIH (Trait d'Union
    Vers l'Intégration des Personnes Handicapées) Organise une soirée !

    Cette année au programme : Repas ( 15 euros), Concert(groupe R.A.R.E),
    Tombola, Buvette, Dancing (DJ GUEEZY), spectacle de danse

    Pour le Repas il est préférable de reserver
    (fabien.gonneau@hotmail.fr -06.25.41.51.60) au menu :

    - samoussas
    - couscous
    - dessert
    - Café

    L'entrée est libre pour les personnes qui désirent seulement boire un coup
    ou danser ...

    La soirée se deroulera le 09 Avril 2011 ,
    a partir de 19h30 à L'arande à Saint julien en Genevois!


    VENEZ NOMBREUX


    Fabien GONNEAU
    06.25.41.51.60

     

  • Loi Paul Blanc

    Acculturation des architectes et brouillage politique scandaleux de la part du gouvernement !

    L'Assemblée nationale a donc confirmé l'amendement voté par le Sénat : la possibilité de demander des mesures de substitution pour des bâtiments neufs, lorsque le maître d'ouvrage apporte la preuve de l'impossibilité du fait de l'implantation du bâtiment, de l'activité qui y est exercée ou de sa destination.

    Pour l'APF, les impossibilités techniques mises en avant par les architectes illustrent seulement le manque de formation et le défaut de créativité de la majorité d'entre eux ! La problématique d'acculturation des architectes sur les principes d'accessibilité et de conception universelle est très profonde mais pourtant ignorée des débats ! De plus la Banque Mondiale a démontré qu'il n'existait aucun surcoût à l'accessibilité des bâtiments neufs.

    Par ailleurs, le gouvernement joue sur les mots avec des discours ambigus. L'utilisation du terme de substitution, au lieu de dérogation, s'apparente à un brouillage politique. Mesures de substitution = mesures de dérogations !

     

    Contact : Cédrik CAROTTE