• Sensibilisations scolaires

    s scolaire.jpgJe suis adhérent à l’Association des Paralysés de France depuis avril 2014. Victime d’un accident de montagne survenu en 2006, je suis désormais paraplégique. J’ai commencé les sensibilisations dès mon adhésion auprès des collèges de Cluses.
     
    Lors de mes premières interventions, j’étais accompagné par Mme Joëlle TIBURZIO, une sensibilisatrice aguerrie. Ce qui m’a permis de prendre mes marques et de soulever les appréhensions que j’avais : le manque de confiance en moi, la peur de dire une bêtise, le regard des élèves, les questions gênantes, etc... Joëlle m’a soutenu et, à plusieurs reprises, a pris la parole pour me corriger ou apporter des éléments complémentaires. Je me suis très vite rendu compte du bienfait de ces interventions, tant sur le plan moral que psychologique.
     
    Communiquer, partager, écouter, être entendu, parler de ses difficultés, permet jour après jour d’accepter de vivre mieux avec son handicap. Le directeur de l’APF, M. Cedrik CARROTTE, m’a proposé le poste de coordinateur des sensibilisations. Cependant, être en lien avec les établissements pour répondre au mieux à leurs demandes au travers de « journées de sensibilisations » tout en respectant la charte de l’APF, n’est pas une tâche facile. C’est pour cela, que je travaille en collaboration avec Mme Claude DURET, salariée de l’APF. Nous sommes intervenus ce vendredi 12photo-44-small280.jpg juin au collège J-BREL sur la commune de TANINGES et à cette occasion, j’étais accompagné de Serge, une personne en situation de handicap. C’était pour lui son « baptême du feu ». Nous avons rencontré deux classes de 5ème et cette intervention a suscité des échanges autour de vécus personnels et familiaux. Du fait de la présence d’un pôle sportif « ski alpin», les élèves sont régulièrement confrontés à des situations de handicap temporaires. Un véritable esprit d’entraide a teinté notre journée. Les collégiens se sont sentis concernés et investis dans cette thématique, ce qui a permis un dialogue riche et respectueux.
     
    Une longue journée tant pour Serge et moi-même que pour Eric et Daniel, les chauffeurs qui s’occupent aussi du parcours fauteuil ; mais une journée remplie d’émotion et une fois de plus qui a permis de se délester un peu des tracas du quotidien.
     
    Contact : Franck HENRY, Claude DURET