Actions Revendications - Page 4

  • Présidentielle 2017: L’APF en première ligne

    Afin de faire avancer la cause d’une société solidaire, ouverte à tous, l’APF s’implique à plusieurs niveaux, durant la campagne présidentielle: sur le handicap bien sûr mais aussi sur les questions sociales et dans les mouvements citoyens.

    La course à la présidentielle est lancée. Et avec elle, la campagne de l’APF pour faire entendre ses propositions et tenter de convaincre les différents candidats d’en reprendre certaines à leur compte. Cela passe par la publication de plaidoyers argumentés, des rencontres avec les équipes des prétendants à l’Elysée , la mise en œuvre d’outils de communication…

    La stratégie de l’APF s’articule autour de plusieurs volets. La thématique spécifique du handicap, pour commencer.

    Seule ou avec d’autres associations, comme le Comité d’entente ou le Collectif pour une France accessible, l’APF développe ses revendications. L’un de ses principaux chevaux de bataille est la création d’un revenu individuel d’existence,  pour toutes personnes en situation de handicap: au moins égal au seuil de pauvreté, déconnecté du revenu du conjoint et des autres droits (santé, logement, compensation, etc.).

    Mais l’APF ne peut se limiter au champ du handicap, proprement dit.

    2017.jpg

    « Dans notre société, se diffuse l’idée que les droits des uns se gagnent aux dépens de ceux des autres, analyse Alain ROCHON, Président de l’APF. Cette remise en cause de l’idée même de solidarité nous inquiète. Nous refusons ce piège ouvert à nos combats « personnels » ou « associatifs », pris isolément, font le jeu de celles et ceux qui sélectionnent les souffrances, opposent des catégories de populations et détournent l’attention de l’enjeu fondamental: vivre librement et décemment dans une société ouverte à toutes et à tous, où chaque personne a sa place. »

    Sur les questions sociales

    Le collectif Alerte, dont fait partie l’APF, a lancé début février une « autre campagne » sur les réseaux sociaux. L’objectif est de déconstruire les idées reçues: les pauvres sont des fraudeurs, la protection sociale coûte trop cher et ne sert à rien, etc.

    Dans le même esprit, à côté d’autres associations, elle dénonce le chômage et la précarité ou encore co-signe une tribune dans Libération décrétant « l’état d’urgence sociale, écologique, et solidaire ».

    APF, association citoyenne

    Enfin, l’APF s’engage aux côtés de plusieurs mouvements citoyens qui émergent. Tous ont pour point commun de vouloir replacer les citoyens au cœur du jeu politique pour être forces de propositions et de changements. Cette démarche participative est dans le même esprit que la plateforme #2017Agirensemble, sur laquelle vous pouvez vous exprimer jusqu’au 18 juin 2017.

    Source:

    Aurélia KAKOU

    En direct APF

  • Les Journées Nationales des Parents

    Le Groupe National des Parents (G.N.P.) organise tous les deux ans les Journées Nationales des Parents (J.N.P.). Elles se sont déroulées cette année les 25, 26 et 27/11/2016 à Arcachon.

    Le thème principal était « Le lieu de vie: un idéal possible entre rêve et réalité ».

    colloque.pngAlain ROCHON, le Président de l’APF, a ouvert ces journées et est resté avec nous jusqu’au samedi midi. Pascal DREYER nous a donné une conférence remarquable à propos: « Du lieu de vie à un lieu à soi: vivre, exister, habiter de manière ordinaire ». Il nous a incité à réfléchir sur les notions d’habitat, de chez soi, et ce fut très riche et très intéressant.

    Des ateliers avaient pour but de faire se rencontrer les parents en groupe de 8, 10 personnes pour échanger, réfléchir ensemble et faire remonter les opinions et les attentes des familles sur leur vision du lieu de vie idéal, confrontée ensuite au lieu de vie réel ou possible et, pour finir, les amener à prendre leur place de parents dans la nouvelle organisation régionale.

    Le témoignage des parents et de certains jeunes adultes ont constitué des temps forts plein de vérité et d’émotion.

    Christophe DOUESNEAU, le Directeur du développement et de l’offre de service à l’APF, nous a présenté un film sur l’habitat inclusif. C’était un moment très attendu et qui mériterait d’être prolongé en délégation.

    Ce petit résumé ne peut pas tout dire, le G.N.P fera probablement plus tard un compte-rendu plus précis. Mais vous avez compris que ces journées, auxquelles bien des parents tiennent tant, sont des moments de grande convivialité, d’amitié même parfois, de rencontre et d’échanges de toute sorte, de dynamisme bien sûr car beaucoup se disent réconfortés en partant.

    Pour vous tenir informés, inscrivez-vous à la newsletter du GNP et n’hésitez pas à consulter souvent le blog des parents  à l’adresse suivante:

    interparents.blogs.apf.asso.fr

    BIP.jpg

    Contact :

    Pierre PLASSE

  • Suivi des Ad’AP en Haute-Savoie

    Le groupe de travail à la préfecture, initié par l’APF de Haute-Savoie, sur l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) a eu lieu le 23/11/2016.

    L’APF, pour la 4ème réunion, regrette la non présence du Directeur du cabinet du Préfet .

    Point sur les Ad’AP reçus et instruits (ERP et transports publics de voyageurs) : 8000/16000.

    ADAP.jpgA noter ce qui est inadmissible pour l’APF: le syndicat intercommunal des bus de l’agglomération de Thonon (SIBAT) n’a déposé ni dossier ni demande de prorogation de délai de dépôt ; l’APF demande qu’un courrier soit adressé au Maire de Thonon, en recommandé et si pas de réponse, que des sanctions soient prises par la préfecture.

    Nous demandons également que soit mises en place des actions de communication par l’intermédiaire des médias et des journaux avec l’aide de la préfecture.

    Concernant le site de la préfecture sur les Ad’AP, l’APF a demandé une plus grande lisibilité de ce site pour nos adhérents : www.haute-savoie.gouv.fr

    Nous souhaitons qu’à l’avenir les statistiques précisent le nombre de dossiers ayant fait l’objet d’un refus, que ce soit pour justification insuffisante ou pour un motif de fond.

    En questions diverses, l’APF a demandé,  pour les cartes de stationnements frauduleuses ou des places de parking réservées,  occupées par des personnes valides, de faire une action dans notre département. La Direction Départementale des Territoires,  s’est proposé de faire un courrier aux présidents des trois Agglomérations de notre département,  pour que nous puissions participer avec les polices municipales et faire cesser ces abus.

    Nous vous tiendrons au courant de la suite à donner.

    photo conseil départemental.jpg

    Noël PONTHUS, pour le Conseil APF de Haute-Savoie

    et Michèle BRAUER, pour le Conseil APF de Savoie

     

    Contact:

    Noël PONTHUS

    Pour le CAPFD 74