Actions Revendications - Page 4

  • Élection présidentielle : pour une société solidaire et ouverte à tou.te.s

    apf elections.jpg

    Che.r.e.s ami.e.s,

    Voici une déclaration de l’APF «Pour une société solidaire et ouverte à tou.te.s» que nous diffusons également à la presse et sur nos réseaux sociaux et que je vous remercie par avance de partager largement.

    En cette période cruciale pour l’avenir de notre pays, l’APF se doit de réaffirmer ses ambitions et sa vision de la société. Car, dans la droite ligne de l’esprit de nos fondateurs, il nous appartient aujourd’hui de défendre collectivement nos valeurs et celles de la République.

    Il nous incombe aussi de nous mobiliser pour que demain ne soit pas le jour du renoncement et du repli mais, au contraire, celui de l’espoir et de l’ouverture pour l’ensemble de nos concitoyens en situation de handicap.

    Je sais pouvoir compter sur vous en ces circonstances et vous en remercie chaleureusement par avance.

     

    Alain Rochon

    Président de l'APF

    elections.jpg

     

  • Les annonces du gouvernement

    L’aide au logement

    Lors de la présentation, fin septembre, du nouveau mode de calcul des aides au logement, la ministre du logement et de l’habitat durable, avait assuré que cette réforme ne s’appliqerait pas aux titulaires de l’AAH (Allocation Adulte Handicapée).

    A la demande de l’APF, la loi de finances rectificative pour 2016, adoptée fin décembre a mis un terme à cette insécurité juridique. Elle précise bien que les bénéficiaires de l’AAH et de l’Allocation d’éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) ne sont pas concernés par la dégressivité des aides ou la prise en compte du patrimoine.

    La carte mobilité inclusion (CMI)

    Depuis le 1er Janvier 2017, elle remplace les cartes d’invalidité, de priorité et de stationnement. L’APF a bataillé pour que le pouvoir d’attribution de cette CMI ne soit pas du pouvoir du Président du Conseil Départemental. Elle a obtenu gain de cause puis qu’un décret prévoit bien que c’est la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie pour les Personnes Handicapées) qui apprécie la demande, comme c’était le cas pour les trois autres cartes.

     + d’infos sur la carte mobilité inclusion: http://www.faire-face.fr/2017/01/02/carte-mobilite-inclusion-handicap/

    Décrets et Rapports en attente:

    Sur l’accessibilité des ERP neufs (Etablissements Recevant du Public), sur la Compensation, Cap Emploi et les entreprises adaptées, l’APF aura comme objectif d’essayer de limiter les dégâts, alors que le mandat de François Hollande aura été marqué par de nombreux reculs sur  la loi Handicap de 2005.

    A suivre donc…

    photo conseil départemental.jpgContact:

    Michèle BRAUER

    pour le CAPFD 73

    et

    Noël PONTHUS

    pour le CAPFD 74

     

  • Présidentielle 2017: L’APF en première ligne

    Afin de faire avancer la cause d’une société solidaire, ouverte à tous, l’APF s’implique à plusieurs niveaux, durant la campagne présidentielle: sur le handicap bien sûr mais aussi sur les questions sociales et dans les mouvements citoyens.

    La course à la présidentielle est lancée. Et avec elle, la campagne de l’APF pour faire entendre ses propositions et tenter de convaincre les différents candidats d’en reprendre certaines à leur compte. Cela passe par la publication de plaidoyers argumentés, des rencontres avec les équipes des prétendants à l’Elysée , la mise en œuvre d’outils de communication…

    La stratégie de l’APF s’articule autour de plusieurs volets. La thématique spécifique du handicap, pour commencer.

    Seule ou avec d’autres associations, comme le Comité d’entente ou le Collectif pour une France accessible, l’APF développe ses revendications. L’un de ses principaux chevaux de bataille est la création d’un revenu individuel d’existence,  pour toutes personnes en situation de handicap: au moins égal au seuil de pauvreté, déconnecté du revenu du conjoint et des autres droits (santé, logement, compensation, etc.).

    Mais l’APF ne peut se limiter au champ du handicap, proprement dit.

    2017.jpg

    « Dans notre société, se diffuse l’idée que les droits des uns se gagnent aux dépens de ceux des autres, analyse Alain ROCHON, Président de l’APF. Cette remise en cause de l’idée même de solidarité nous inquiète. Nous refusons ce piège ouvert à nos combats « personnels » ou « associatifs », pris isolément, font le jeu de celles et ceux qui sélectionnent les souffrances, opposent des catégories de populations et détournent l’attention de l’enjeu fondamental: vivre librement et décemment dans une société ouverte à toutes et à tous, où chaque personne a sa place. »

    Sur les questions sociales

    Le collectif Alerte, dont fait partie l’APF, a lancé début février une « autre campagne » sur les réseaux sociaux. L’objectif est de déconstruire les idées reçues: les pauvres sont des fraudeurs, la protection sociale coûte trop cher et ne sert à rien, etc.

    Dans le même esprit, à côté d’autres associations, elle dénonce le chômage et la précarité ou encore co-signe une tribune dans Libération décrétant « l’état d’urgence sociale, écologique, et solidaire ».

    APF, association citoyenne

    Enfin, l’APF s’engage aux côtés de plusieurs mouvements citoyens qui émergent. Tous ont pour point commun de vouloir replacer les citoyens au cœur du jeu politique pour être forces de propositions et de changements. Cette démarche participative est dans le même esprit que la plateforme #2017Agirensemble, sur laquelle vous pouvez vous exprimer jusqu’au 18 juin 2017.

    Source:

    Aurélia KAKOU

    En direct APF