07/06/2017

Présidentielle 2017: des mesures pour une société inclusive

En pleine campagne présidentielle, l’APF a présenté ses mesures pour construire une société inclusive et solidaire ainsi que les résultats de la grande enquête avec l’Ifop.

Les 5 mesures phares et les quarante propositions prioritaires que l’APF a dévoilé mi-mars sont basées sur les difficultés quotidiennes vécues par les personnes en situation de handicap. Ces propositions sont révélatrices de problèmes sociaux partagés par d’autres.

Autrement dit, le projet de l’APF concernent tous ceux qui partagent la volonté d’un autre modèle de vivre et faire ensemble. Car c’est ensemble et solidaires que les citoyens parviendront à faire bouger les lignes.

2017.jpg

La plateforme #2017Agirensemble n’a jamais aussi bien porté son nom. Vous pouvez la consulter jusqu’au 14 juin.

 

Les chiffres-clés de l’enquête Ifop pour l’APF menée auprès de 4850 personnes handicapées et de leurs proches:

8% font confiance à la classe politique pour que leurs difficultés soient mieux prises en compte dans la société (4 fois moins qu’en 2007),

65 % estiment que leur niveau de vie s’est dégradé depuis 2007,

79% déclarent s’en sortir difficilement avec les ressources du foyer. Et même « très difficilement » pour 30% d’entre elles, 

Un peu plus d’une personne sur deux place d’abord « les allocations ou pensions pour sortir de la pauvreté et de la précarité » en tête des « domaines dans lesquelles il est nécessaire d’agir en priorité ». Et près d’une sur deux, « le financement des aides humaines et matérielles liées au handicap »,

 

Les cinq mesures phares de l’APF:

- Créer un fonds public d’investissement pour l’accessibilité,

- Permettre une éducation inclusive adaptée aux besoins spécifiques de chaque enfant,

- Lancer un plan d’action pluriannuel de lutte contre le chômage,

- Créer le revenu individuel d’existence pour les personnes en situation de handicap ne pouvant pas travailler,

- Mettre en place le « risque d’autonomie » afin de financer l’intégralité des dépenses liées aux aides à l’autonomie.

 

La compensation, priorité n°1

Quelques jours avant les élections, à travers un communiqué de presse, l’APF a vivement dénoncé l’impasse faite par les candidats sur le sujet de la compensation, problématique majeure pour les personnes en situation de handicap.

L’APF demande en urgence le respect du principe fondamental de la prestation de compensation: son caractère individuel.

Elle demande également l’élargissement immédiat des besoins couverts et la revalorisation des tarifications. Enfin,  elle souhaite la création du « risque autonomie » qui doit financer l’intégralité des dépenses effectuées par les personnes au titre des aides de l’autonomie. Et ceci, quelle que soit l’origine de la situation de handicap, quel que soit l’âge et quel que soit le besoin.

 

Le 07 mai, les français ont choisi Emmanuel MACRON comme nouveau président de la République. A cette occasion, l’APF a réaffirmé nos valeurs d’égalité, de solidarité et de fraternité.

Et comme le rappelle Alain ROCHON, Président « Plus que jamais, faisons entendre notre voix pour ne pas devenir les oubliés de la République! »

 

Source:

En direct APF

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.